Fusion et acquisition

Articles sous ce mot clé

  • Colony Capital s’offre un barbecue spéculatif

    , par Erik Rydberg

    Le mensuel économique français L’Expansion qualifie l’opération de "joli coup de fourchette". Elle démontre, si besoin était, que les fonds spéculatifs constituent le fer de lance du "capital innovant", crise ou pas crise. C’est en 2005 que le fonds d’investissement américain Colony Capital, bien connu (...)

  • Stassen, électron libre du secteur brassicole.

    , par GRESEA ASBL

    A une époque où seules quelques firmes multinationales cadenassent un marché brassicole mondial, concentré à l’extrême, Stassen, la cidrerie d’Aubel (le Kidibul, c’est eux), a décidé de faire cavalier seul. Cette firme familiale fondée en 1895 était entrée en 1992 dans le giron du groupe anglais H.P. (...)

  • Le dynamitage de Pechiney.

    , par Erik Rydberg

    Ancien fleuron de l’industrie française, Pechiney vit sans doute ses dernières heures. Pechiney, cela reste, aujourd’hui, 39 sites répartis sur 16 régions françaises. Plus pour longtemps. Trente sites risquent sous peu de passer à la trappe et, avec eux, 11.000 travailleurs. La multinationale (...)

  • Le "plan B" de Cadbury Schweppes.

    , par Erik Rydberg

    Cadbury est une marque britannique bien connue. Tout le monde connaît ses biscuits au chocolat. Ce n’est pas, cependant, sa principale ligne de production. Cadbury fabrique d’abord et avant tout de l’argent. Comment expliquer autrement – sans rime ni raison – l’achat, puis la revente, de sa division (...)

  • Alcatel-Lucent : 10 + 18 = 16.

    , par Erik Rydberg

    Dans la "vulgate planétaire" de "l’internationale conservatrice", pour reprendre l’expression de Pierre Bourdieu, l’Etat est l’épouvantail qui, par contraste, prouve les vertus du Marché. L’Etat est le symbole de tout ce qui marche mal et, le Marché, de tout ce qui marche bien. Conte de fées, on s’en (...)