LIBOR

Est le London InterBank Offered Rate, soit en traduction le taux offert par le marché Marché Lieu parfois fictif où se rencontrent une offre (pour vendre) et une demande (pour acheter) pour un bien, un service, un actif, un titre, une monnaie, etc. ; un marché financier porte sur l’achat et la vente de titres ou d’actifs financiers.
(en anglais : market)
londonien pour les prêts interbancaires. C’est le marché des obligations à trois mois de la place boursière anglaise qui sert souvent de référence. Dès lors, le LIBOR est le taux référentiel auquel les banques peuvent s’approvisionner en fonds Fonds (de placement, d’investissement, d’épargne…) : société financière qui récolte l’épargne de ménages pour l’investir ou le placer dans des produits financiers plus ou moins précis, parfois définis à l’avance. Il existe des fonds de pension, des fonds de placement, des fonds de fonds qui sont proposés à tout un chacun. En revanche, les hedge funds (fonds spéculatifs) et les private equity funds sont réservés à une riche clientèle.
(en anglais : fund)
. Les banques, par rapport aux crédits qu’elles vont accorder à leurs clients, définissent leurs rémunérations sous la forme : LIBOR + une marge calculée en points de base. Un point de base représente 0,01%. La marge est la rémunération de la banque. Cette unité de mesure est extrêmement basse et pointue, car les opérateurs financiers cherchent parfois des gains ne s’élevant pas à plus de que 2, 3 ou 4 points de base. Cela apparaît ridicule, mais sur des quantités énormes de crédit, cela peut représenter des bénéfices considérables.
(en anglais : LIBOR)