Dans le cadre de sa campagne # NO CORPORATE IMPUNITY, ASTM (Action Solidarité Tiers Monde) publie un rapport sur l’impunité des multinationales.

Les multinationales sont structurées de manière de plus en plus complexe et opaque. Elles agissent par le biais de plusieurs entités telles que des filiales, des sous-traitants et des fournisseurs établis dans des pays différents. Si un dommage est causé, la mise en cause de la responsabilité juridique des groupes et des sociétés mères devient extrêmement difficile. Aux yeux du droit, chaque entité qui compose une multinationale est considérée comme autonome et sans lien juridique avec la société mère. Mais en réalité, les différentes entités d’un même groupe ne disposent que d’une autonomie restreinte.

Lire le rapport ici

et retrouver plus d’informations sur la campagne ici[!sommaire]