"Chaque mois, l’équipe d’achACT, épaulée par le journaliste Marc Molitor, publie un article de fond illustré d’interviews et de témoignages vidéos, d’infographies chiffrées et documentées et de références solides sur une thématique liée au respect des droits des travailleuses dans l’industrie de l’habillement. La volonté est d’aller au-delà des constats, de se plonger dans la compréhension des processus et d’identifier des leviers de changements."

Dans une économie globalisée de libre marché, comment faire valoir le droit des travailleurs au niveau d’une entreprise ou d’un pays lorsque tout acquis social peut, du jour au lendemain et du fait de la perte d’avantage comparatif, se traduire en délocalisation de l’activité et en fuite de l’emploi ? L’exercice traditionnel du syndicalisme n’est sans doute plus la réponse unique à cette question, se suffisant à elle-même. Faire évoluer les pratiques, s’ouvrir à d’autres acteurs, créer de nouveaux lieux partagés de concertation. Que ce soit au niveau local ou au niveau global, les innovations sont à l’œuvre. Dans le secteur de l’habillement, l’émergence de réseaux tels que la Clean Clothes Campaign ou l’Alliance Asia Floor Wage sont autant d’opportunités d’évolution pour faire valoir les droits des travailleurs.

Lire la suite sur le site d’Achact : http://www.ranaplaza.be/syndicalisme.php[!sommaire]