Un nouveau projet de recherche du Réseau européen des observatoires d’entreprises explore la privatisation des hôpitaux et des maisons de retraite en Europe.

🧐 Cartographie de la privatisation de la santé en Europe

Sebastian Franco

La marchandisation du secteur de la santé est un processus constant depuis plusieurs décennies ; tant au niveau des institutions internationales (OMS mais aussi FMI, Banque Mondiale et Organisation Mondiale du Commerce) que des institutions européennes ou nationales, les politiques mises en place – dont les mantras son libéralisation, privatisation et dérégulation - ont largement favorisé le développement d’une offre lucrative dans le domaine de la santé. Si le secteur pharmaceutique et ses multinationales aux profits gigantesque est assez bien documenté, ce n’est pas le cas du secteur hospitalier ni de celui des établissements destinés aux personnes âgées. C’est pourquoi, le réseau ENCO a décidé de rassembler plusieurs analyses de ces deux secteurs en Europe et de créer une carte interactive des principales entreprises qui les composent.

👉Lisez l’article ici.

🧐 La privatisation du secteur des maisons de repos et de soins en Belgique

Natalia Hirtz et Maria Cecilia Trionfetti

À partir d’enquêtes menées auprès des maisons de repos et de soins en Région wallonne et à Bruxelles, la recherche menée par Natalia Hirtz (Gresea) et Maria-Cecilia Trionfetti (Université Libre de Bruxelles), dans le cadre du projet « Soigner pour le profit » du réseau européen ENCO, analyse l’évolution du secteur de l’hébergement pour personnes âgées. Celui-ci est en effet un cas archétypique du phénomène de marchandisation des systèmes de soins de santé au niveau européen.

👉Lisez l’article ici.

🧐 Les effets de la marchandisation du care dans les maisons de repos et de soins en Belgique

Natalia Hirtz et Maria Cecilia Trionfetti

À partir d’enquêtes menées auprès des travailleur.euse.s des maisons de repos et de soins en Région wallonne et à Bruxelles, la recherche menée par Natalia Hirtz (Gresea) et Maria-Cecilia Trionfetti (Université Libre de Bruxelles), dans le cadre du projet « Soigner pour le profit » du réseau européen ENCO, analyse l’impact du processus de marchandisation sur le travail de care au sein de ces institutions.

Dans un contexte caractérisé par la dérégulation du temps du travail et une flexibilité accrue, l’intensification du travail, la « polyvalence », la réduction des coûts, la précarisation des statuts, la sous-traitance et l’externalisation, les maisons de repos et de soins deviennent de véritables sources de profit constitué essentiellement d’un salariat féminin subalterne exerçant le travail du care avec des horaires flexibles, des cadences accrues, des bas salaires et des conditions précaires, ce qui impacte largement la santé des travailleuses et des résident.e.s.

👉Lisez l’article ici.

📺 Webinaire : Le soin du profit

Avec la participation de Sebastian Franco

La version française de la vidéo du webinaire d’ENCO "Le soin du profit : la privatisation des hôpitaux et établissements pour personnes âgées en Europe".

👉Visualisez-le ici.

 


👉Retrouvez l’intégralité du dossier sur le site d’ENCO.