Le 10 septembre passé, notre collègue, Anne Dufresne, participait à l’émission "You are here" au De Markten dans le cadre du programme Days for Ideas de la Bellone.
Elle y a abordé les luttes et mobilisations qui ont émergé depuis le début de la crise sanitaire.

Depuis le début de la pandémie, l’urgence à satisfaire les besoins de première nécessité, à maintenir du lien et à s’approprier l’espace public ont donné lieu à de nombreuses actions de solidarité déployant une grande intelligence collective. La Bellone, à travers son enquête sonore You Are Here, récolte depuis juin 2020 des récits de ces initiatives avec l’envie de nourrir les imaginaires solidaires.

Dans cette même période, les gouvernants ont pris ou évoqué des mesures ébréchant le dogmatique There Is No Alternative qui ces 30 dernières années interdit de penser tout autre modèle possible aux politiques néolibérales. Ainsi, des pays ont confiné leur population au risque de mettre en déroute la sacro-sainte économie ; il a été évoqué l’éventualité de ne pas payer les dividendes aux actionnaires ; la Belgique a libéré 2/3 des détenus des centres fermés...

Est-il possible de nous appuyer sur les savoirs collectifs élaborés à la base, et ces brèches ouvertes dans la doxa néolibérale, pour nourrir le sentiment d’une alternative possible à l’aggravation du désastre écologique et social ? Est-il possible de cultiver dans le sillon de ces micro-basculements les imaginaires d’à-venirs plus souhaitables, d’encourager ces alliances et ces contagions ?

Pour réécouter l’émission, c’est ici.
[!sommaire]