Le 27 octobre avait lieu le débat intitulé "Santé pour tous" dans le cadre du Festival des Libertés et en présence de notre collègue, Natalia Hirtz.

Le genre, le statut socioéconomique et les origines culturelles ont un impact sur la santé. Cependant, les mesures de santé publique, dont on peut interroger les logiques parfois contraignantes, sont prescrites à partir des possibilités et des habitudes des classes moyennes et aisées de culture nord-européenne. Quelle stratégie de santé publique basée sur la confiance – et plus en accord avec les réalités et besoins quotidiens de l’ensemble de la population – est-elle possible ?

Avec Mark Hunyadi (philosophe, Institut Supérieur de Philosophie, UCLouvain), Natalia Hirtz (chercheuse et formatrice au Gresea), Linda Cambon (Bordeaux Population Health) et un représentant du Réseau festif Safe Ta Night

Écoutez le débat complet :

[!sommaire]