Mercredi 25 juin, notre collègue Romain Gelin était l’invité de Radio Panik pour l’émission "Les promesses de l’aube".
Il a parlé dernier numéro de la revue Gresea Echos consacrée à la gratuité, des communs, et des perspectives que cela peut apporter en termes collectifs.

"La gratuité a toujours existé et régi de larges pans de nos vies et de nos relations sociales qu’elles soient familiales, amicales, amoureuses, spirituelles, au travers du don, de l’entraide, ou dans l’accès aux ressources offertes par la nature comme le soleil ou l’air…

S’il est important de rappeler que la gratuité a été la norme des sociétés humaines pendant des millénaires, c’est aussi parce que nos sociétés contemporaines se « marchandisent », tant par la mise en marché (recours à la concurrence, procédures contractuelles, accroissement de la part des entreprises lucratives, évaluation des performances…) que par la mise en marchandise (rendre marchande une relation qui ne l’était pas auparavant) de nombreux biens et services.
Ce numéro du Gresea Échos vise justement à alimenter la réflexion autour de la gratuité comme alternative au rouleau-compresseur de la marchandisation. À travers plusieurs articles, nous tenterons d’apporter quelques éclairages sur la notion de gratuité, ses motivations et les domaines auxquels elle peut s’appliquer."

À écouter et réécouter sur Radio Panik

[!sommaire]