BHP est l’une des firmes majeures de l’histoire économique australienne. Précurseure dans l’industrie minière et minéralurgique, la firme qui fêtera ses 135 ans en 2020 est désormais le plus grand mineur diversifié au monde, largement tiré par le boom asiatique des années 2000, et avec la spécificité d’être à la fois présent dans les métaux, le charbon et le pétrole. Mais BHP est également un symbole des pratiques des sociétés transnationales : antisyndicalisme, lobbying, fusions-acquisitions, optimisation fiscale, dégradation environnementale et greenwashing.

L’histoire de BHP prend sa source en Nouvelles Galles du Sud (Australie). En 1883, un ancien officier allemand déserteur, du nom de Charles Rasp – probablement un pseudonyme – alors gardien de clôture (boundary rider) découvre un gisement de plomb et d’argent à Broken Hill. Deux ans plus tard, la Broken Hill Proprietary Company Ltd. (BHP Company) est lancée en association avec George McCulloch, un homme d’affaires d’origine écossaise et propriétaire des terres en question. En moins de 5 ans, la mine produit le tiers de la production d’or mondiale. Les mines de plomb et d’argent de Broken Hill compteront parmi les plus importantes au monde jusque dans les années 1950. […]

Consultez le site Mirador pour lire l’historique complet.

[!sommaire]