🌐 Un monde multipolaire, c’est quoi ? Comment lutter dans un monde qui change ? Rejoins le CAMPUS INTAL les 1er et 2 avril 2023.🌐, avec notre collègue, Sebastian Franco.

Avec la participation de Sebastian Franco, INTAL organise une formation sur les nouveaux enjeux mondiaux et comment lutter depuis la Belgique dans un contexte de nouvelle guerre froide.

Tu veux en savoir plus sur le rôle de l’Amérique latine dans le nouvel ordre mondial ?
En refusant de suivre aveuglément l’Occident dans sa logique de confrontation avec la Chine, ce continent semble engagé vers la voie d’une intégration régionale.

Nous croiserons les regards de différentes initiatives régionales pour aborder les grandes questions que la construction d’un monde multipolaire doit encore affronter.

Formateurs/rices : Paula Polanco, Sebastian Franco et Julie Maenaut.

Inscription via ce lien ou le QR code ci-dessus ! Attention, il faut aller vite car les inscriptions sont limités à 80 personnes.

*****

Programme complet :

Samedi 1 avril
10h30 Accueil

11h30 #PALESTINE – L’apartheid Israélien : le gouvernement qui l’assume ? – Mehdi Salhi & Giorgia Gusciglio
Actualités de la lutte en Palestine, tendances dans le mouvement en Palestine. Apartheid Free Zone : comment lutter efficacement contre l’apartheid ici en Belgique.

ou

11h30 #PEACE – Quelle propagande de guerre et comment la contrer ? – Anne Morelli

13h15 Lunch (sandwich prévu)

14h15 #PALESTINE – L’apartheid Israélien : le gouvernement qui l’assume ? part 2 – Mehdi Salhi & Giorgia Gusciglio

ou

14h15 #PEACE – De l’origine du conflit aux négociations : quel rôle de la part de l’Occident ? – Christophe Wasinski & Nicolas Pierre

15h45 Pause café

16h Action for peace and solidarity

17h – 22h30 Apéro puis repas – soirée quiz musical international

Dimanche 2 avril

9h30 Accueil

10h #DECOLONIZE – « Agir contre le pillage de l’Afrique, la construction d’un rapport de force solidaire contre la volonté de toujours plus de profit des multinationales en RDCongo » – Isabelle Minnon
La République démocratique du Congo est un pays immense au cœur du continent africain qui regorge de ressources naturelles (cuivre, cobalt, or, diamants, lithium Lithium Métal blanc, alcalin, le plus léger de tous les métaux. …). « L’Afrique a la forme d’un revolver dont la gâchette se trouve au Congo, disait Frantz Fanon, grand militant anti-colonialiste.

Parce que les richesses de la RDCongo devraient profiter à la population et servir à développer un État fort et stable au cœur du continent africain qui aurait un déploiement sur l’ensemble du continent, avec Intal, nous organisons cette formation destinée à trouver les clés d’agir ici en Belgique.

Tu veux en savoir plus sur les ressources naturelles de la RDCongo, le contexte minier et industriel du pays ? Quelles sont les multinationales présentes dans le pays, qu’est ce qu’elles exploitent et vers qui elles exportent, quels sont les enjeux mondiaux, d’un côté le rôle des États-Unis, de l’UE UE Ou Union Européenne : Organisation politique régionale issue du traité de Maastricht (Pays-Bas) en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993. Elle repose sur trois piliers : les fondements socio-économiques instituant les Communautés européennes et existant depuis 1957 ; les nouveaux dispositifs relatifs à la politique étrangère et de sécurité commune ; la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. L’Union compte actuellement 27 membres : Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas (1957), Danemark, Irlande, Royaume-Uni (1973), Grèce (1981), Espagne, Portugal (1986), Autriche, Finlande, Suède (1995), Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie (2004), Bulgarie, Roumanie (2007).
(En anglais : European Union)
de la BM et du FMI FMI Fonds Monétaire International : Institution intergouvernementale, créée en 1944 à la conférence de Bretton Woods et chargée initialement de surveiller l’évolution des comptes extérieurs des pays pour éviter qu’ils ne dévaluent (dans un système de taux de change fixes). Avec le changement de système (taux de change flexibles) et la crise économique, le FMI s’est petit à petit changé en prêteur en dernier ressort des États endettés et en sauveur des réserves des banques centrales. Il a commencé à intervenir essentiellement dans les pays du Tiers-monde pour leur imposer des plans d’ajustement structurel extrêmement sévères, impliquant généralement une dévaluation drastique de la monnaie, une réduction des dépenses publiques notamment dans les domaines de l’enseignement et de la santé, des baisses de salaire et d’allocations en tous genres. Le FMI compte 188 États membres. Mais chaque gouvernement a un droit de vote selon son apport de capital, comme dans une société par actions. Les décisions sont prises à une majorité de 85% et Washington dispose d’une part d’environ 17%, ce qui lui donne de facto un droit de veto. Selon un accord datant de l’après-guerre, le secrétaire général du FMI est automatiquement un Européen.
(En anglais : International Monetary Fund, IMF)
, et de l’autre les pays du Sud, avec les autres pays d’Afrique, l’UA, d’Amérique Latine, la Chine ? quelle est la place de l’Etat congolais dans les sociétés minières ? c’est quoi la souveraineté et comment la défendre ?

Viens à notre formation, nous parlerons de tout cela de manière interactive !

ou

10h : #AMÉRIQUELATINE – Le rôle de l’Amérique latine dans le nouvel ordre mondial ? – Paula Polanco, Sebastian Franco, et Julie Maenaut
En refusant de suivre aveuglément l’Occident dans sa logique de confrontation avec la Chine, ce continent semble engagé vers la voie d’une intégration régionale. Nous croisons les regards de différentes initiatives régionales pour aborder les grandes questions que la construction d’un monde multipolaire doit encore affronter.

11h30 Pauze café

12h #DECOLONIZE – » Agir contre le pillage de l’Afrique, la construction d’un rapport de force solidaire contre la volonté de toujours plus de profit des multinationales en RDCongo » – Isabelle Minnon

ou

#AMERIQUELATINE – Le rôle de l’Amérique latine dans le nouvel ordre mondial ? – Paula Polanco, Sebastian Franco, et Julie Maenaut

13h30 Lunch

14h ATELIERS :

L’activisme et les réseaux sociaux – Carrie Hou & Nathan Stewart
Atelier sur la manière d’utiliser les médias sociaux comme outil de lutte. Pour les activistes, comment faire un compte-rendu d’une conférence, comment poster sur une manifestation à laquelle on a assisté, comment faire connaître un événement solidaire, etc. Mais également et de manière plus globale : comment augmenter la portée d’une mouvement de solidarité sur les médias sociaux et nous soutenir via ces canaux.

Comment grandir avec le mouvement – Mehdi Salhi & Serge Stephan
16h – 17h : Plénière & clôture avec drink

*****