Cette étude comprend une analyse des stratégies utilisées par les collectifs de travailleurs et par les syndicats (actions collectives et/ou actions juridiques) au niveau local, national, européen et international. Elle montre que, face au détricotage du droit du travail imposé par les plateformes hors la loi (Uber, Deliveroo,…), et devant l’urgence de la bataille sur les statuts d’emploi, les travailleurs des applis et leurs représentants construisent de nouvelles formes de contestation pour la défense des droits sociaux et pour la création de nouveaux droits numérique.

Anne Dufresne et Cédric Leterme
Travailleurs de plateforme. La lutte pour les droits dans l’économie numérique
175 pages | Avril 2021

Pour lire la synthèse de cette étude, consultez le pdf ci-dessous.

Pour lire l’étude complète en français, consultez le pdf ci-dessous.

Pour la version anglaise, consultez le pdf ci-dessous.

*******

Sur le même thème :

  • Anne Dufresne est intervenue sur le thème de "l’ubérisation, piège à con !". (20min)

Elle y a présenté les grandes lignes de l’étude dans le cadre du cabaret-débat "Sortir de l’urgence, réinventer l’avenir » qui se tient du 1er au 8 mai aux Halles de Schaerbeek.

Ce cabaret désobéissant permet des rencontres entre chercheurs, artistes et militants détonantes et intéressantes...

Allez-y d’ici la fin de la semaine, en présentiel (en s’inscrivant) ou en distanciel (le streaming est assuré tous les soirs) entre 18h et 21h. ça vaut la peine !
Pour le programme, cliquez ICI.

Comment Uber a écrit La loi en Californie ?
En novembre dernier, les géants du numérique ont dépensé 200 millions dans le lobbying anti-salariat (contre les 20 millions du syndicat des transports américain) pour maintenir les chauffeurs Uber comme faux indépendants, travailleurs sans droit. L’entreprise voyou a ainsi légalisé son modèle économique qui inclut une exploitation extrême des travailleurs. Et ceci, alors même qu’Uber a pour ambition de devenir la seule et unique entreprise de transport au monde.
Dans la perspective d’une loi européenne qui devrait voir le jour début 2022, luttons pour que les chauffeurs Uber et tous les travailleurs de plateforme en Europe conquièrent le droit d’avoir des droits !
Pas de loi Uber en Europe !

  • Cette étude fera également l’objet d’une rencontre le 1er juin au Point Culture à Bruxelles et en direct sur les réseaux sociaux.