Depuis 2012, plusieurs chercheur.es du Gresea participent, chaque année, à la rédaction du rapport du GRACOS (www.gracos.be) sur les grèves et la conflictualité sociale publié par le CRISP.

Depuis 2019, le secteur des soins de santé connaît une forte conflictualité sociale en Wallonie et en Région bruxelloise [1]. Elle a été façonnée par divers éléments : les mobilisations historiques qui ont amené les autorités fédérales à créer le « fonds Blouses blanches », l’émergence du mouvement La santé en lutte (SeL) et sa nouvelle dynamique en faveur d’une convergence des luttes autour de la santé, ainsi que la multiplication de mobilisations au niveau local dans un contexte de crise sanitaire et de crise sociale inédites. Toutes ces luttes ont permis, à des divers degrés, d’améliorer les engagements pris au niveau politique par la signature des accords sociaux pour le secteur non marchand pour la période 2021-2024. Toutefois, en 2021, la négociation des accords collectifs sectoriels est devenue elle-même le centre de tensions entre les syndicats et le patronat, ainsi que, dans certains cas, entre les délégations syndicales locales et le personnel.
Le Groupe d’analyse des conflits sociaux (GRACOS) est un collectif interdisciplinaire ayant pour objectif l’étude des principaux mouvements de grève et autres éléments de la conflictualité sociale qui jalonnent chaque année civile. Ce Courrier hebdomadaire est consacré aux conflits qui ont marqué l’actualité belge en 2022. Particulièrement significatifs par rapport à l’histoire sociale et aux enjeux futurs, ceux-ci sont regroupés en deux volumes.

Pour lire la suite, procurez-vous ce numéro ICI.

 II. Services publics

Ce second volume est consacré aux conflits survenus dans les services publics.

Dans le domaine des soins de santé, les tensions ont été particulièrement nombreuses dans le secteur public. Elles ont été liées à l’application des accords non marchands wallon et bruxellois, aux revendications en faveur d’une augmentation des effectifs, aux stratégies de privatisation à l’œuvre dans les hôpitaux publics, et à la restructuration du secteur hospitalier dans le cadre de la loi mettant en place des réseaux hospitaliers cliniques locorégionaux.

Dans le secteur de la police, les mobilisations s’inscrivent dans un paysage syndical unique et dans un contexte marqué par une régulation assez stricte du droit de grève. Les revendications des syndicats ont concerné la revalorisation salariale, l’aménagement de la fin de carrière, le manque de moyens et de personnel, et la violence commise à l’égard des forces de l’ordre.

En Communauté française, l’enseignement obligatoire a connu une conflictualité sociale particulièrement vive. Celle-ci a été due aux différents impacts de la crise sanitaire sur les écoles, à la mise en œuvre du « Pacte pour un enseignement d’excellence » (en particulier son volet relatif à l’évaluation des enseignants) et à de difficiles négociations sectorielles.

L’étude se clôt par une annexe statistique fournissant un aperçu quantitatif du phénomène des grèves en Belgique en 2022.

La présente étude a été rédigée par N. Hirtz, V. Lefebve, J. Pieret, P. Reman, S. Smeets, C. Tange, M. C. Trionfetti et K. Vandaele.

 Sommaire

4. CONFLITS ET NÉGOCIATIONS DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ : DES FORMES MULTIPLES DE PRIVATISATION AU COEUR D’UN SECTEUR SOUS PRESSION
4.1. La mise en œuvre des accords sociaux fédéral et régionaux 2021-2024
4.1.1. L’accord social 2021-2024 relatif aux secteurs fédéraux des soins de santé "finalisé"
4.1.2. Les accords sociaux 2021-2024 pour le secteur non marchand en Wallonie et en Région bruxelloise

4.2. La réforme barémique sous tension dans les secteurs publics régionaux des soins de santé

4.3. Des mobilisations dans les hôpitaux publics contre la privatisation
4.3.1. La grève au CHU Saint-Pierre (Bruxelles) contre la privatisation du service de gardiennage par l’externalisation

4.4. Des luttes pour des effectifs plus nombreux
4.4.1. La grève du personnel infirmier du bloc opératoire de la clinique CHC MontLégia (Liège)
4.4.2. La grève au quartier opératoire de l’Hôpital universitairedes enfants Reine Fabiola (Bruxelles)

4.5. Des nouvelles économies sur le budget de la santé

4.6. Conclusion

5. POLICE, DES SYNDICATS SUR TOUS LES FRONTS EN 2021-2022 : REVALORISATION SALARIALE, AMÉNAGEMENT DE FIN DE CARRIÈRE, AUGMENTATION DES MOYENS ET LUTTE CONTRE LA VIOLENCE
5.1. Les singularités de contestation sociale policière
5.1.1. Un paysage syndical particulier
5.1.2. Un droit de grève strictement encadré

5.2. Mobilisation sociale autour de la revalorisation de la fonction : augmentation salariale et aménagement de fin de carrière

5.3. Des revendications en sourdine ou en arrière-fond
5.3.1. Les moyens et les effectifs comme complainte récurrente
5.3.2. La montée en question de la violence à l’égard des policiers

5.4. Conclusion

6. LE SECTEUR DE L’ENSEIGNEMENT FRANCOPHONE EN ÉBULLITION
6.1. Le contexte socio-politique dans lequel s’est insérée la conflictualité sociale en 2022
6.1.1. Une année encore marquée par la crise sanitaire
6.1.2. Un rythme de réformes soutenu
6.1.3. Les difficultés liées à la négociation sectorielle

6.2. La conflictualité sociale dans le secteur de l’enseignement obligatoire en 2022
6.2.1. La manifestation du 10 février à Bruxelles
6.2.2. La manifestation du 29 mars à Mons
6.2.3. La manifestation du 5 mai à Liège
6.2.4. La manifestation du 13 octobre à Namur
6.2.5. L’arrêt de travail du 8 décembre

6.3. Conclusion

CONCLUSION

ANNEXE : LES JOURS DE GREVE EN 2022

Pour commander ces deux volumes, rendez-vous sur le site du Crisp.

Notes

[1Cf. N. HIRTZ, « Conflits dans le secteur de la santé et naissance du mouvement La Santé en lutte », in I. GRACOS, « Grèves et conflictualité sociale en 2019. I. Concertation interprofessionnelle et fonctions collectives de l’État sous tension », Courrier hebdomadaire, CRISP, n° 2473-2474, 2020, p. 62-82 ; N. HIRTZ, M. C. TRIONFETTI, « Conflits dans le secteur de la santé : une issue gagnante sans retour à “la normale” », in I. GRACOS, « Grèves et conflictualité sociale en 2020. I. Concertation et mobilisation aux niveaux interprofessionnel et sectoriel », Courrier hebdomadaire, CRISP, n° 2511-2512, 2021, p. 48-75 ; N. HIRTZ, M. C. TRIONFETTI, « La conflictualité sociale dans le secteur de la santé : quelle mobilisation en temps de négociation ? », in I. GRACOS, « Grèves et conflictualité sociale en 2021 I. Concertation interprofessionnelle et fonctions collectives de l’État sous tension », Courrier hebdomadaire, CRISP, n° 2539-2540, 2022, p. 36-60.