Depuis 2012, plusieurs chercheur.es du Gresea participent, chaque année, à la rédaction du rapport du GRACOS (www.gracos.be) sur les grèves et la conflictualité sociale publié par le CRISP.

Le Groupe d’analyse des conflits sociaux (GRACOS) est un collectif interdisciplinaire ayant pour objectif l’étude des principaux mouvements de grève et autres éléments de la conflictualité sociale qui jalonnent chaque année civile. Ce Courrier hebdomadaire est consacré aux conflits qui ont marqué l’actualité belge en 2021. Particulièrement significatifs par rapport à l’histoire sociale et aux enjeux futurs, ceux-ci sont regroupés en deux volumes.

 I. Concertation interprofessionnelle et fonctions collectives de l’État sous tension

Ce premier volume s’ouvre avec l’analyse de la conflictualité sociale interprofessionnelle. Celle-ci s’est essentiellement déployée en lien avec les négociations entre organisations patronales et syndicales visant à conclure un accord interprofessionnel (AIP) pour 2021 et 2022. De manière inédite, ces négociations se sont prolongées jusqu’à la fin du premier semestre et ont abouti à un accord social sans volet salarial. Ensuite, l’analyse se penche sur les mouvements sociaux ayant touché quatre secteurs dans lesquels la puissance publique joue un rôle central ou majeur : la santé, la culture, les établissements pénitentiaires et les sociétés publiques de transport régionales. Dans les trois premiers d’entre eux, la conflictualité sociale a été fortement liée à la pandémie de Covid-19 et aux mesures prises par les autorités publiques pour lutter contre elle.

Sommaire

Avant-propos
Introduction
1. La conflictualité sociale interprofessionnelle en 2021 : la longue négociation d’un accord social sans volet salarial
2. La conflictualité sociale dans le secteur de la santé : quelle mobilisation en temps de négociation ?
3. La conflictualité sociale dans le secteur de la culture en 2021
4. Prisons : entre crise sanitaire et résurgence de l’inflation Inflation Terme devenu synonyme d’une augmentation globale de prix des biens et des services de consommation. Elle est poussée par une création monétaire qui dépasse ce que la production réelle est capable d’absorber.
(en anglais : inflation)
carcérale
5. Conflits sociaux dans les transports publics régionaux en 2021 : les raisons de la colère

 II. Luttes sociales : entre salariat et précariat

Ce second volume est consacré à des conflits survenus dans des secteurs ou des entreprises relevant du privé. Le bras de fer entre Uber et les sociétés de taxis de la Région bruxelloise a connu d’importants développements, notamment sur le plan législatif. Dans la grande distribution, les annonces de difficultés financières et de pertes d’emploi se sont multipliées, engendrant autant de tensions sociales. Chez IBM, les travailleurs ont usé de la télégrève pour protester contre les projets de restructuration portés par la direction. Ce volume retrace également les luttes menées par le mouvement des sans-papiers en faveur d’une régularisation.

L’étude se clôt par une annexe statistique fournissant un aperçu quantitatif du phénomène des grèves en Belgique en 2021.

Sommaire

6. Uber et la plateformisation du secteur des taxis bruxellois
7. Négociations et conflits dans la grande distribution en 2021
8. IBM : sur l’usage du « out of office » dans un contexte d’individualisation de la relation salariale, de crise sanitaire et de restructuration
9. La grève de la faim des sans-papiers de l’église du Béguinage, de l’ULB et de la VUB
Conclusion

Le GRACOS se compose actuellement de 23 membres : B. Bauraind, A. Bingen, M. Brodersen, J. Buelens, B. Conter, V. Demertzis, E. Deront, A. Dufresne, J. Faniel, C. Gobin, T. Hausmann, N. Hirtz, G. Lambert, V. Lefebve, C. Leterme, E. Martinez, L. Mélon, A. Orban, P. Reman, M. C. Trionfetti, K. Vandaele, J. Vandewattyne et C. Vanroelen. La présente étude a été rédigée avec la collaboration de C. Fichefet, D. Sepulchre et M. Strale.

Pour commander ces deux volumes, rendez-vous sur la page du Crisp.