grève

Articles sous ce mot clé

  • Vertus macroéconomiques de la réduction du temps de travail

    , par Xavier Dupret

    La diminution de la durée du travail constitue une revendication récurrente du mouvement ouvrier depuis le 19e siècle. "Au début de l’industrialisation, les journées de travail allant de 14 à 16 heures n’étaient pas rares." Cette durée a été progressivement réduite jusqu’à dix heures par jour. "La journée (...)

  • Harmoniser le salaire minimum, c’est le généraliser ?

    , par Erik Rydberg

    Texte préparé en vue du débat (28 participants), co-animé par les Amis du Monde diplomatique, organisé à l’issue de la projection du film "Travailler pour 110 euros" de Nora Agapi et Stéphane Luçon (France, 2006) dans le cadre du 8e Festival du cinéma d’Attac, le 28 novembre, au Botanique (Bruxelles). Le documentaire relate le désarroi de 9 ouvrières licenciées par Sem-Suehner (Alsace) qui, délocalisant en Roumanie, leur proposera, en "compensation", un emploi là-bas, à 110 euros bruts par mois avec des semaines de 40 heures... Une des rares lueurs d’espoir perçant ce reportage filmé viendra d’un syndicaliste CFDT qui présentera le salaire minimum comme un moyen de lutte contre ce type de délocalisations : si la barre avait été fixée plus haut en Roumanie, le patron de Sem-Suehner y aurait peut-être réfléchi à deux fois.

  • Deutsche Telekom : leçons d’une grève

    , par Erik Rydberg

    Emmenée par le puissant syndicat Verdi, la grève des travailleurs de Deutsche Telekom a duré près de deux mois, du 10 mai au 28 juin 2007. Elle s’est achevée sur un échec retentissant. Alors que d’autres secteurs allemands enregistraient des hausses de salaires substantielles, les 50.000 agents de la (...)

  • Minima sociaux et revendications du mouvement social

    , par Xavier Dupret

    Le relèvement des minima sociaux est une vieille exigence du mouvement social. C’est ainsi qu’en 1998 déjà, René Passet, Professeur émérite à l’Université Paris-I et membre du comité scientifique d’ATTAC-France [1], estimait que « s’il est une certitude, c’est que tout milliard versé aux populations les (...)