Multinationales

Articles sous ce mot clé

  • Volet 2 : Transparence et reporting social

    , par GRESEA ASBL

    Une bonne information est le B.A.-ba de toute action collective pour la justice sociale et, plus largement, un préalable à tout progrès social international et démocratique. C’est vrai, a fortiori, en matière de réglementation sociale des entreprises. Divers dispositifs légaux y contribuent, tels les (...)

  • Wal-Mart : profil d’un mastodonte de la distribution

    , par Lise Blanmailland

    A l’ère du "big-business", le classement des plus grandes entreprises mondiales détermine relativement bien les acteurs qui figurent parmi les puissants de ce monde. C’est Wal-Mart qui est élue à la première place des entreprises les plus puissantes depuis 2002 par le Fortune Magazine. Plus riche et plus influente que la plupart des pays, elle a le pouvoir de transformer le paysage spatial et démographique des États-Unis en profondeur, déterminer le salaire minimum réel, casser les syndicats ou influer sur les flux de capitaux dans le monde entier.

  • Délocalisation, désindustrialisation et récupération ?

    , par Bruno Bauraind

    Cet article a servi de base à une intervention lors du colloque, "Economie sociale et solidaire comme force de changement", organisé à Verviers par l’Institut de Développement Européen de l’Economie Sociale (IDEES) le 26 février 2010.
    Si le mouvement de récupération d’entreprise en Amérique latine a (...)

  • 2009, année pétrolière flottante !

    , par Bruno Bauraind

    L’année 2009 fut paradoxale sur le marché pétrolier. Alors que le niveau de production de l’OPEP est quasiment inchangé depuis l’automne 2008 [1], que les économies pétrodépendantes sortent timidement de la récession [2], les prix de l’or noir s’affolent ! Certains y voient la conséquence de la faiblesse du dollar, du manque d’investissement dans les capacités de raffinage des pays occidentaux ou encore de la vitalité de l’économie chinoise. Ces paramètres sont à prendre en compte dans l’explication de ce paradoxe mais peut-on ignorer tout ce pétrole qui flotte en mer ? Depuis novembre 2008, alors que le prix du pétrole était au plus bas, les principaux opérateurs du marché ont stocké en mer, parfois pendant plusieurs mois, d’importantes réserves dans les cales de supertankers, tout en spéculant à la hausse sur les marchés à terme. Retour sur une manipulation du marché pétrolier…

  • Groupe Carrefour. Et de grenouille, l’épicier se fit multinationale.

    , par Erik Rydberg

    Profil du numéro deux mondial de la grande distribution, le groupe Carrefour. Exemple d’une multinationale mise en système. Raison sociale ? Faible.
    Ce qu’on nous présente d’ordinaire comme sciences économiques est dominé par des constructions abstraites à forte composante d’hypothèses idéologiques (...)


[1A l’époque, pour lutter contre un prix très bas, les pays exportateurs ont décidé de diminuer de 4,2 millions de barils/jour leur production. Le niveau a été laissé inchangé lors du sommet de l’OPEP à Luanda le 22 décembre 2009. Les Echos du 4 janvier.

[2Les stocks américains diminuent, mais reste supérieur de 5% en moyenne à ce qu’ils étaient les années précédentes. L’Echo du 6 janvier 2010.