Multinationales

Articles sous ce mot clé

  • Le coût salarial chez Carrefour : essai de mise au point

    , par Erik Rydberg

    La masse salariale de Carrefour Belgium ne "pèse" qu’environ 10% du chiffre d’affaires. C’est pourtant sur les travailleurs que la direction veut faire peser un hypothétique redressement. Cirque médiatique à l’appui. Voilà qui mérite d’être regardé de plus près.
    Les caissières de Carrefour coûtent trop (...)

  • Opel Anvers : « jetés comme des vieux débris » !

    , par Henri Houben

    Un an après avoir mis dans un plan qu’elle tenait à fermer son usine anversoise, la direction de General Motors confirme officiellement ce choix. Non seulement les 2.377 salariés devraient être licenciés durant l’été 2010, mais 5.700 emplois devraient être perdus dans le reste de l’Europe… sauf si les syndicats parviennent une nouvelle fois à infléchir la décision patronale.

  • Délocalisation, désindustrialisation et récupération ?

    , par Bruno Bauraind

    Si le mouvement de récupération d’entreprise en Amérique latine a bénéficié d’une certaine publicité médiatique, il n’en va pas de même lorsque cette pratique est mise en œuvre en Europe. Pourtant, si ces récupérations d’entreprise en coopératives de travailleur associé ne sont pas un rempart contre les (...)

  • Volet 2 : Transparence et reporting social

    , par GRESEA ASBL

    Une bonne information est le B.A.-ba de toute action collective pour la justice sociale et, plus largement, un préalable à tout progrès social international et démocratique. C’est vrai, a fortiori, en matière de réglementation sociale des entreprises. Divers dispositifs légaux y contribuent, tels les (...)

  • Wal-Mart : profil d’un mastodonte de la distribution

    , par Lise Blanmailland

    A l’ère du "big-business", le classement des plus grandes entreprises mondiales détermine relativement bien les acteurs qui figurent parmi les puissants de ce monde. C’est Wal-Mart qui est élue à la première place des entreprises les plus puissantes depuis 2002 par le Fortune Magazine. Plus riche et plus influente que la plupart des pays, elle a le pouvoir de transformer le paysage spatial et démographique des États-Unis en profondeur, déterminer le salaire minimum réel, casser les syndicats ou influer sur les flux de capitaux dans le monde entier.