Ingénierie industrielle

Articles sous ce mot clé

  • Philips éteint la lumière (pas lucratif)

    , par Erik Rydberg

    Né avec une ampoule dans sa petite menotte, Philips ne mise plus, comme on sait, sur cette vieillotte technologie. Il y a plus juteux. Les applications paramédicales, par exemple, qui ont cet incomparable avantage de reposer sur un marché "captif" (les malades, y compris imaginaires) et subsidié (...)

  • Philips, la restructuration permanente

    , par Erik Rydberg

    "Si la tendance se poursuit, nous craignons le pire à terme", jugeait Serge Seret du syndicat socialiste belge Setca dans les colonnes du journal L’Écho, ce 18 novembre 2015 : "Philips est engagé dans un scenario de restructuration qui ne se terminera pas de sitôt." Et pour cause, à Turnhout, la (...)

  • Lumileds (Philips), c’est chinois…

    , par Erik Rydberg

    Ainsi que le veut l’adage : il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant que, mort de vieillesse, il ne nous la lègue par testament. Dans une dépêche récente datée du 21 octobre 2015, écrivions-nous, la division Lumileds ("éclairage automobile et ampoule LED") de Philips était donnée comme vendue en (...)

  • Philips, Siemens, etc. : histoires d’ampoule

    , par Erik Rydberg

    Philips l’annonçait voici peu : l’ampoule, c’est bientôt fini, d’ici à mi-2016, l’activité d’éclairage sera éjectée du groupe néerlandais, jusqu’ici le n°1 mondial de ce marché et lui rapportant, en 2014, des ventes à hauteur de 7 milliards d’euros, bien moins cependant que ses activités dans le paramédical (...)

  • La confiture Materne est un cas d’école

    , par Erik Rydberg

    Materne ? Un des fleurons de l’économie belge. Ex-fleuron, pour dire vrai : fondée en 1888 au départ d’un verger à Jambes par Édouard Materne, l’entreprise affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires de 147 millions d’euros, en progression de 32% sur les cinq dernières années, et emploie quelque 500 (...)