Belwatch

Articles sous ce mot clé

  • Yukos : hold-up du siècle (ISDS)

    , par Erik Rydberg

    L’État russe condamné à payer la somme record de 50 milliards de dollars (environ 46 milliards d’euros) à cinq oligarques expatriés s’estimant spoliés par la quasi nationalisation du groupe Yukos (2007), intégré dans Gazprom et Rosneft. Il en a été question incidemment dans ces colonnes lors du "jugement" (...)

  • Unilever et les "Fralibiens" vu par Jaurès…

    , par Erik Rydberg

    Du dossier exemplaire des travailleurs marseillais d’Unilever, il a déjà été question sur cet observatoire. Pour mémoire : des ouvriers qui refusent de courber l’échine lorsque le big boss, la multinationale Unilever (siège à Rotterdam et Londres, plus de 170.000 employés dans le monde entier) décide de (...)

  • HSBC et le prix de la "confiance"

    , par Boris Fronteddu

    La banque britannique HSBC va licencier près de 25.000 personnes, soit 10% de ses effectifs mondiaux. Le but ? Officiellement : économiser 5 milliards de dollars au cours des trois prochaines années. Officieusement : restaurer la « confiance des investisseurs » (c’est-à-dire actionnaires, fonds (...)

  • Total et sa liste à trous

    , par Boris Fronteddu

    En mars 2015, Total dévoilait la liste de ses 903 filiales (le groupe n’en mentionnait que 180 dans ses précédents rapports). Selon l’entreprise pétrolière, il s’agit d’une réelle opération de « transparence » pour répondre aux rumeurs selon lesquelles le groupe pratiquerait l’évasion fiscale. Total s’est (...)

  • Saint-Gobain abandonne l’industrie du verre creux

    , par Bruno Bauraind

    Après plusieurs tentatives infructueuses, Saint-Gobain est parvenu à céder sa filiale d’emballage de verre Verallia pour près de 3 milliards d’euros au fonds d’investissement américain Appolo Global Management. Verallia est présente dans 10 pays et compte quelque 10.000 salariés. Cette vente consacre un (...)