Flexibilité et précarisation



Derniers articles

Politique de la précarité

Jeudi 18 mai 2017, par Mario Bucci // Flexibilité et précarisation

Le concept de précarité est confus et changeant de signe. Ceci n’est pas dû à la diversité de situations individuelles et collectives qui peuvent se retrouver sous ce terme – personnes sans emploi ou dans un emploi précaire, personnes vivant sans domicile fixe, migrants sans papiers, personnes (...)

Lire la suite »

La Loi Peeters et la marchandisation du temps

Lundi 20 février 2017, par Anne Dufresne, Bruno Bauraind // Flexibilité et précarisation

La Chambre a finalement approuvé, ce 23 février 2017, le projet de loi travail faisable et maniable. Les amendements proposés par l’opposition n’ont pas été retenus.
Vous trouverez le texte complet de la loi ci-dessous.
Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus dès maintenant sur « La loi (...)

Lire la suite »

Le travail « maniable » ou la marchandisation du temps

Lundi 17 octobre 2016, par Bruno Bauraind // Flexibilité et précarisation

En avril 2016, le ministre de l’Emploi, Kris Peeters, a présenté son projet visant à réformer de manière structurelle la législation sur le travail en Belgique. L’élément le plus significatif de cette série de mesures : l’aménagement du temps de travail et la période de référence sur laquelle ce temps sera (...)

Lire la suite »

La digitalisation des services publics. Le cas de l’enseignement en Italie

Mercredi 10 août 2016, par Mario Bucci // Flexibilité et précarisation

L’automation des attributions des enseignants par le ministère de l’enseignement en Italie représente l’extension aux services publics de modalités de rencontre de l’offre et de la demande déjà pratiquées par les entreprises. Un programme informatique permet d’analyser de grandes quantités de données et (...)

Lire la suite »

BNP Paribas Fortis se déleste de 7% de son personnel

Vendredi 4 décembre 2015, par Romain Gelin // Flexibilité et précarisation

La filiale belge de BNP Paribas vient d’annoncer la suppression de 2.430 emplois sur la période 2016-2018. Ceux-ci seront en partie compensés par des embauches dans des fonctions spécifiques. La perte nette d’emploi se chiffrera à 1.050 postes, soit 7% des effectifs. La direction justifie ce plan de (...)

Lire la suite »