Pour paraphraser Frédéric Lordon, on pourrait parler d’un « dividende? minimum garanti ». Le dividende? est la rémunération versée par l’entreprise à son ou ses propriétaires, il s’agit d’une partie des bénéfices réalisés par l’entreprise. Le reste ira consolider les fonds? propres afin, pourquoi pas, d’investir. Traditionnellement, le montant du dividende? varie en fonction de celui des bénéfices. Depuis les années 1990, on assiste progressivement à une normalisation ou une contractualisation du dividende?. Peu importe le niveau des bénéfices, l’entreprise doit répondre aux exigences de ses propriétaires, sinon ils s’en vont. Certains y verront une « prime » pour le risque pris par l’actionnaire. D’autres y verront un revenu garanti versé aux preneurs d’otage…
Source : BNB.