Cette semaine dans « Le Soir », Pieter Timmermans, patron de la FEB, a plaidé pour la diminution de l’impôt des sociétés. Réplique d’un économiste - Bruno Bauraind, secrétaire général du Gresea- : ce n’est pas pour autant que les investissements et la création d’emplois décolleront !

Pour lire la suite de cette carte blanche, cliquez ici[!sommaire]