Sur l’agenda

mai 2018 - avril 2019

  • mai
  • Suite à l’explosion de la crise, banquiers, financiers et politiques annonçaient une grande moralisation du système financier et bancaire. Nicolas Sarkozy en septembre 2008 proposait même une restructuration de grande ampleur de tout le secteur bancaire mondial. Rien de tout ça n’a eu lieu, pis encore, les banques s’amusent à poursuivre juridiquement toute personne protestant contre leurs méfaits.

    Au-delà de l’impact significatif sur les finances publiques, il importe avant tout de pointer les coûts sociaux causés par la crise et surtout la gestion qui en a été faite. L’augmentation de la dette publique qui a suivi les sauvetages bancaires a ensuite été utilisée comme prétexte pour justifier des mesures d’austérité et des réformes structurelles toujours en cours aujourd’hui. Ces mesures touchent le droit du travail, le secteur de la santé, les pensions, le chômage, mais concernant les banques c’est le néant !

    C’est pourquoi au CADTM, nous proposons des mesures radicales pour rendre les banques au service de la population : réduire leur taille, simplifier leur fonctionnement et les reconnecter au réel, interdire la spéculation ou encore socialiser le secteur bancaire dans son ensemble.

    La socialisation du secteur bancaire permettrait de soustraire les citoyens et les pouvoirs publics à l’emprise des marchés financiers tout en se réappropriant les choix de financement, et rediriger l’activité bancaire vers son objectif initial, l’intérêt général.

    Pour en débattre, rendez-vous le mardi 22 mai 2018 à 19h à l’uLiège, Salle Lumière, place du 20 août à Liège, en présence de Jeanne Chevalier (responsable du livret Banques de la France Insoumise) et d’Éric Toussaint (porte-parole du CADTM International).

    Prix libre

    Soirée soutenue par Attac Liège, la CNE, le GRESEA, le CEPAG, Financité et ACiDe Liège.

    uLiège, salle Lumière - 19h-
    Place du 20 août

  • Avec Valérie Lootvoet, Bruno Bauraind et Michel Cermak.
    Si elle est un pilier historique des revendications du mouvement ouvrier, la réduction du temps de travail (RTT) ne se pose plus vraiment aujourd’hui dans les termes d’une baisse généralisée et interprofessionnelle de la durée du travail, mais (...)

    Sleep Well Youth Hostel
    Rue du Damier 23, 1000 Bruxelles (Salle Schuman) (Tram et Métro Rogier)

    | 0

  • juin
  • Soirée conviviale autour d’un verre en présence des membres de l’équipe de la revue ainsi que les coordinateurs et coordinatrices du dossier SYNDICALISME (juin 2018 - 80 pages).
    Nombreux numéros à prix réduits !
    La bouquinerie du café coopératif La Vieille Chéchette sera ouverte ! (...)

    la Vieille Chéchette
    Rue du Monténégro 2, 1060 Saint-Gilles

  • Le véhicule électrique, une rupture ? Sans aucun doute pour les travailleurs d’Audi à Forest. À partir de l’automne 2018, ils produiront le SUV « tout électrique » Audi e-tron. L’usine belge du groupe allemand ne produira plus de moteurs à combustible, plus de pots d’échappement. S’il n’est pas certain que « le tout à l’électrique » dans l’automobile pourra répondre aux défis climatiques ou de mobilité, une chose est certaine, la voiture électrique porte en elle une transformation de ce secteur industriel. Au travers du cas d’Audi Forest, nous débattrons, lors du Midi d’Econosphères, des enjeux de la transition énergétique en matière d’organisation du travail, d’emploi et de qualification.
    • Disponibilités, compétences, robotisation : deux délégués syndicaux d’Audi-Forest Franky De Schrijver, délégué principal et Carmelo Liberto, viendront partager leurs expériences et leur questionnement avec le public.
    • Ensuite, Raf Custers, chercheur au Gresea, fera le point sur les matières premières nécessaires à la production de ce type de voiture et sur les enjeux sociaux de l’extractivisme pour les populations du Sud.

    Quand ? Mercredi 13 juin 2018 de 12h à 14h
    Où ? Pianofabriek, rue du Fort 35, 1060 Saints-Gilles (Salle Arenberg)
    (Prémetro Parvis de Saint Gilles, bus 48, métro porte de hall).
    P.A.F. ? L’inscription est gratuite, mais obligatoire pour le 12/06/2018 à l’adresse econospheres gmail.com

    Informations complémentaires : Bruno Bauraind – Co-Coordinateur Éconosphères (0474/351544)

    Pianofabriek (Salle Arenberg) de 12 à 14h
    35 rue du Fort, 1060 Bruxelles
    (Prémetro Parvis de Saint Gilles, bus 48, métro porte de hall)