Bye, Bye, America !


Vendredi 18 septembre 2015, Henri Houben, 1047 signes.
Cet article a été visité 128 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Mitsubishi Motors a décidé de fermer son usine américaine, installée à Normal dans l’Illinois. Ouverte en 1988, en joint venture Joint venture Filiale créée par deux entreprises différentes qui peuvent y détenir des parts tout à fait variables.
(en anglais : joint venture)
avec Chrysler, puis comme filiale uniquement du constructeur japonais en 1991, l’unité avait assemblé près de 220.000 véhicules en 2000. Mais, après 2002, les chiffres ont dramatiquement diminué pour atteindre à peine plus de 18.000 en 2009, avec la crise économique. Ces derniers temps, la production était remontée à quelque 69.000 exemplaires, mais insuffisamment pour justifier la poursuite des activités, selon la firme.

Dorénavant, les États-Unis seront approvisionnés à partir du Japon et Mitsubishi pourra se concentrer sur ses investissements dans l’archipel, en Asie du Sud-Est et en Russie.

Le sort des 900 travailleurs du site est totalement incertain. Le groupe affirme chercher un éventuel repreneur.

Sources : Automotive News 27 juillet 2015 et 18 septembre 2015, Les Echos 27 juillet 2015, Communiqué de presse Mitsubishi Motors 27 juillet 2015.