Gresea Echos n°77, 1-2014

FMI


Mercredi 26 mars 2014, Gresea, 4735 signes.

Numéro consultable en ligne : http://issuu.com/gresea/docs/ge77complet

Télécharger ce n° sous format PDF :

GE 77

 

Cet article a été visité 1271 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable


La crise européenne a remis au premier plan un acteur, le FMI, relativement en retrait pendant les années 2000. Les plans d’austérité imposés aux pays de la périphérie européenne avec le concours de la Commission européenne et de la BCE - la fameuse troïka – vont de pair avec la remise en cause d’acquis sociaux obtenus depuis des décennies. Ce constat invite à se replonger dans les origines et le fonctionnement du FMI et dans ses interventions plus anciennes notamment au Sud. Nous essaierons d’en relever des similitudes et des différences avec les plans de sauvetage actuels. Mais cette question des interventions du FMI en appelle en réalité deux autres.

En premier lieu, celle de la résolution des crises et des politiques mises en œuvre pour y parvenir (austérité, ajustements, etc.). Nous passerons des plans auxquels ont été soumis les pays en développement dans les années 1980 et 1990 puis les pays émergents en Amérique latine et en Asie à ceux qu’ont connu la Russie ou la Turquie, jusqu’à la mise sous tutelle des pays en "périphérie" de l’Europe (pays ex-communistes en transition et de l’Europe du Sud). Ce sera par ailleurs l’occasion de faire un petit tour d’horizon des débats actuels autour du multiplicateur budgétaire – et de la (non)validité des politiques actuelles.

La deuxième question est celle de l’origine des crises. Au-delà des débats pour ou contre l’austérité (la réponse à cette question nous semble évidente), il nous est paru intéressant de donner des clés de compréhension sur la nature des crises et les éléments qui peuvent les relier. Il ne s’agit pas de toutes les mettre dans le même sac, leurs origines pouvant être différentes. Nous tenterons d’illustrer le passage des crises d’endettement des pays du Sud dans les années 80 à des crises à la fois des "fondamentaux", mais aussi et de plus en plus liées au fonctionnement de la finance internationale (crises de change, crises bancaires) dans les années 90 et 2000. Enfin, nous verrons dans les crises plus récentes de la deuxième moitié des années 2000 que leur déclenchement devient quasi exclusivement lié à des facteurs financiers (financiarisation du secteur productif, volatilité de la finance dérégulée, rôle et poids des banques – certaines étant devenues "too big to fail" - mais également des nouveaux instruments financiers qui ne sont soumis à aucun contrôle – produits dérivés, titrisation...)

Ce sont donc ces deux questions – une qu’on pourrait qualifier de "court terme", qui touche aujourd’hui au sort de nombreux pays européens, concernant la résolution des crises et l’autre, à replacer dans une perspective de plus "long terme" sur l’évolution du système économique et financier – qui s’entrecroiseront tout au long de ce numéro et en constitueront le fil rouge.

Ceci amènera une réflexion sur la construction européenne, les décisions "austéritaires" de la troïka et les politiques néolibérales menées depuis les années 80 et plus largement sur les modes de financement de nos économies.

Une fois réglée la question du "comment" du financement de l’économie, restera en suspens celle du "pourquoi" - autrement dit : vers quel projet de société se dirige-t-on ? Cette question (qui n’est pas l’objet de ce numéro) se pose pour les entreprises mais aussi pour les États et les politiques publiques. Elle semble logiquement appeler à une révision radicale du fonctionnement du modèle capitaliste et à la recherche d’autres voies (voix ?) que celles dominant les débats actuels.


 

Sommaire

Gresea Echos N°77, 1er trimestre 2014 : FMI

  • Edito : FMI : constance et inconsistances de Romain Gelin
  • Portrait du FMI de Romain Gelin
  • De l’endettement au Sud aux ajustements structurels de Romain Gelin
  • 1990/2000 : la résurgence des crises financières de Romain Gelin
  • Le désastre programmé dans les « pays de l’Est » de Nicolas Bàrdos Féltoronyi
  • Le FMI « ajuste » l’Union européenne de Romain Gelin
  • Le multiplicateur budgétaire, un concept clé du débat sur l’austérité de Réginald Savage
  • Pour en savoir plus de Marc François
  • À lire

 


 

Commander ce numéro
Veillez à préciser le n°.
[*Prix unitaire : 3 € hors frais de port*]

 


 

Abonnez-vous à notre revue "Gresea Echos"

[*Abonnement annuel : 8 €*]





P.-S.

Numéro consultable en ligne : http://issuu.com/gresea/docs/ge77complet

Télécharger ce n° sous format PDF :

GE 77