PMA : une croissance insuffisamment inclusive


Newsflash n° 128

Vendredi 22 novembre 2013, Romain Gelin, 3618 signes.
Cet article a été visité 228 fois

Gresea asbl (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le dernier rapport de la Cnuced CNUCED Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement : Institution des Nations unies créée en 1964, en vue de mieux prendre en compte les besoins et aspirations des peuples du Tiers-monde. La CNUCED édite un rapport annuel sur les investissements directs à l’étranger et les multinationales dans le monde, en anglais le World Investment Report.
(En anglais : United Nations Conference on Trade and Development, UNCTAD)
 [1] sur les PMA [2] dresse un bilan peu flatteur des politiques de réduction de la pauvreté. Malgré des projections de croissance Croissance Augmentation du produit intérieur brut (PIB) et de la production.
(en anglais : growth)
plus élevée dans les PMA qu’ailleurs en 2013 (5,7% en moyenne dans les PMA contre 5,3% dans les PED [3] et 3,3% au niveau mondial), celle-ci ne permet pas de progrès significatifs.

La démographie est un facteur d’explication : le PIB PIB Produit intérieur brut : richesse marchande créée durant une période déterminée (souvent un an) sur un territoire précisé (généralement un pays ; mais, en additionnant le PIB de tous les pays, on obtient le PIB mondial).
(en anglais : Gross Domestic Product ou GDP)
national a crû dans la plupart des PMA mais le PIB PIB Produit intérieur brut : richesse marchande créée durant une période déterminée (souvent un an) sur un territoire précisé (généralement un pays ; mais, en additionnant le PIB de tous les pays, on obtient le PIB mondial).
(en anglais : Gross Domestic Product ou GDP)
par tête a lui stagné ou diminué du fait de la poussée démographique. La réduction de l’aide allouée joue aussi sur les résultats mitigés dans les pays pauvres. Moins 12% en 2012 par rapport à 2011. La plus forte coupe en termes réels depuis 1997.

Outre la démographie et l’aide au développement, un certain nombre d’indicateurs pourraient tout de même laisser penser que des progrès sont à l’œuvre (volume record des investissements de type IDE IDE Investissement Direct à l’Étranger : Acquisition d’une entreprise ou création d’une filiale à l’étranger. Officiellement, lorsqu’une société achète 10% au moins d’une compagnie, on appelle cela un IDE (investissement direct à l’étranger). Lorsque c’est moins de 10%, c’est considéré comme un placement à l’étranger.
(en anglais : foreign direct investment)
, progression du commerce Sud-Sud, croissance Croissance Augmentation du produit intérieur brut (PIB) et de la production.
(en anglais : growth)
soutenue), mais il s’avère que les populations n’en sont généralement pas les bénéficiaires.

Ceci s’explique par le fait que, depuis deux décennies, les réformes menées ont été basées sur l’idée que "l’austérité Austérité Période de vaches maigres. On appelle politique d’austérité un ensemble de mesures qui visent à réduire le pouvoir d’achat de la population.
(en anglais : austerity)
macroéconomique, la libéralisation Libéralisation Action qui consiste à ouvrir un marché à la concurrence d’autres acteurs (étrangers ou autres) autrefois interdits d’accès à ce secteur. rapide, les privatisations et la déréglementation Déréglementation Action gouvernementale consistant à supprimer des législations réglementaires, permettant aux pouvoirs publics d’exercer un contrôle, une surveillance des activités d’un secteur, d’un segment, voire de toute une économie.
(en anglais : deregulation).
attireraient les investissements en quantité suffisante" pour créer de l’emploi et des revenus. Mais le lien entre croissance, emploi et réduction de la pauvreté n’est pas aussi évident que les théories du ruissellement l’affirment. Au contraire, la Cnuced CNUCED Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement : Institution des Nations unies créée en 1964, en vue de mieux prendre en compte les besoins et aspirations des peuples du Tiers-monde. La CNUCED édite un rapport annuel sur les investissements directs à l’étranger et les multinationales dans le monde, en anglais le World Investment Report.
(En anglais : United Nations Conference on Trade and Development, UNCTAD)
relève dans certains cas une croissance accompagnée d’une hausse du chômage, des inégalités sociales et de la pauvreté.

En fait, comme l’analyse l’étude, une question centrale est celle du contenu de la croissance en emplois et en capital Capital Ensemble d’actifs et de richesses pouvant être utilisés pour produire de nouveaux biens ou services.
(en anglais : capital, mais aussi fund ou wealth)
. Et là, le constat devient plus clair. La part de l’agriculture, forte pourvoyeuse d’emplois, s’est réduite dans les PMA depuis 1999 (de 31 à 25% du PIB), tandis que celle de l’industrie manufacturière, également demandeuse de main-d’œuvre, stagnait (10% du PIB des PMA et 7,5% des PMA africains). C’est en fait le poids des industries non manufacturières – mines, pétrole, gaz - hautement mécanisées, qui a le plus tiré la croissance.

Selon le rapport, les investissements privés dans le secteur extractif auraient même parfois tendance à faire reculer le potentiel de création d’emplois. La Cnuced indique en effet que la rente liée à l’exploitation des matières premières, tant qu’elle ne sera pas mieux redistribuée, ne permettra pas l’émergence d’une demande intérieure susceptible de dynamiser l’économie et donc l’emploi.

La fiscalité des industries extractives est également évoquée. Elle devrait, toujours selon la Cnuced, permettre d’attirer les investisseurs étrangers, mais aussi et surtout bénéficier aux populations via les recettes fiscales et des investissements publics ciblés dans des activités créatrices d’emploi et de valeur ajoutée Valeur ajoutée Différence entre le chiffre d’affaires d’une entreprise et les coûts des biens et des services qui ont été nécessaires pour réaliser ce chiffre d’affaires (et qui forment le chiffre d’affaires d’une autre firme) ; la somme des valeurs ajoutées de toutes les sociétés, administrations et organisations constitue le produit intérieur brut.
(en anglais : added value)
– agriculture et industrie manufacturière d’abord. Reste à espérer pour les PMA que ce rapport sera suivi d’effets....

Source : CNUCED(2013), The least developed countries report 2013. Disponible ici (en anglais) : http://unctad.org/en/PublicationsLibrary/ldc2013_en.pdf





[1La Conférence des nations unies pour le commerce et le développement.

[2Pays les moins développés, 48 pays dont la liste est visible ici : http://unctad.org/en/pages/aldc/Least%20Developed%20Countries/UN-list-of-Least-Developed-Countries.aspx

[3Pays en développement.