Travail

Articles de cette rubrique

  • Le salaire des Belges

    , par Bruno Bauraind

    Retour sur les inégalités économiques et leur évolution en Belgique. En partenariat avec la MWB-FGTB et Afin-A, le Gresea propose une mise en perspective historique de l’évolution du rapport capital-travail en Belgique.
    Année après année, la banque Crédit Suisse dresse le même constat dans ses rapports (...)

  • Le dialogue social européen ou la déconstruction du droit social et la transformation des relations professionnelles

    , par Anne Dufresne, Corinne Gobin

    Apparu en 1984 dans le cadre de la communauté européenne, le mot Dialogue social s’impose peu à peu dans le monde –y compris en Amérique latine– via l’Organisation internationale du travail (OIT) qui l’adopte comme concept politique. Cette notion semble avoir différentes connotations sur l’un ou l’autre (...)

  • Numérisation de l’économie et déterminisme technologique

    , par Bruno Bauraind

    Depuis plusieurs années, les discours médiatique et politique sur les technologies numériques sont quasiment univoques : « l’emploi ou le travail seraient appelés à se raréfier, voir à disparaître ». Sous l’effet conjoint des smartphones, des algorithmes, des robots « intelligents » et de l’internet à haut (...)

  • Baisse de la part salariale au profit des détenteurs de capitaux

    , par Bruno Bauraind

    Moins pour les salariés, plus pour les détenteurs du capital.
    Depuis 40 ans, on assiste à un transfert de la richesse des salariés vers les détenteurs de capitaux. Cette tendance se renforce encore depuis 2013. Pourtant, l’investissement stagne ! Bruno Bauraind ce matin sur La Première à 7h35 dans (...)

  • La normalisation du revenu actionnarial en Belgique

    , par Bruno Bauraind

    Pour paraphraser Frédéric Lordon, on pourrait parler d’un « dividende minimum garanti ». Le dividende est la rémunération versée par l’entreprise à son ou ses propriétaires, il s’agit d’une partie des bénéfices réalisés par l’entreprise. Le reste ira consolider les fonds propres afin, pourquoi pas, d’investir. (...)